Le Restaurant

Pour les beaux jours nous disposons d'une terrasse d'une cinquantaine de places assises.

A L'intérieur, 50 places au rez de chaussé dont des tables rondes, tables duo pour plus d'intimité, banquettes et tables hautes.

A l'étage une centaine de places ce qui nous permet d'accueillir des groupes pour

lesquelles nous pouvons mettre à disposition notre petit salon privée d'une quarantaine de places, vous pourrez

y organiser vos séminaires et autres réunions d'équipe, repas de fin d'années, anniversaires...Réservation au

 

02.47.05.67.74

Salle climatisée

Où sommes nous ?

Place de la Résistance

Après la destruction du quartier nord en juin 1940, le parcellaire compris entre les rues du Commerce et des Halles n'est plus qu'un vaste champ de ruines. Les quatre premiers projets de reconstruction, publiés en août et septembre 1940 dans la presse locale, envisagent la création d'une place au centre de ce grand terrain. Après un premier projet, repris en 1942 par l'architecte en chef Camille Lefèvre, l'urbaniste Jean Dorian maintient la création d'une place dans ce secteur mais l'isole davantage de la rue Nationale. Façonnée par quatre îlots symétriques en forme de L, cette place carrée est desservie par un réseau de voies secondaires. André Le Roy, architecte conseil de l'Association syndicale de remembrement, est chargé d'établir les plans des îlots ainsi que l'ordonnance architecturale des façades de la place. L'implantation des quatre îlots D, E, L et M est définitivement fixée par le premier plan de remembrement de 1948 ; la construction des immeubles en pourtour de ce nouvel espace central s'échelonne ensuite de 1948 à 1952. En octobre 1951, le conseil municipal baptise officiellement le secteur des noms suivants : place de la Résistance, rue des Fusillés, rue des Déportés et rue du Maréchal-Foch. Hormis un léger réaménagement du parking et des massifs de fleurs, la place de la Résistance a conservé son aspect d'origine.

Quelques Commentaires de nos clients